Say yes to pain

Souffrir pour mieux guérir

Nous avons tous connu des moments de souffrance plus ou moins intense. Mais avez-vous déjà ressenti de la reconnaissance envers les personnes ou les évènements qui vous ont fait tant de mal ? Je ne pense pas. Ce que je pense, c’est que (comme la plupart des gens) vous avez cherché à enfouir au plus profond de votre cœur ces moments douloureux de votre passé. N’ai-je pas raison ?

Or, vous pouvez tirer profit de toutes les situations, aussi dures soient-elles. Au travers de cet article, j’aimerais qu’on étudie ensemble les blessures que l’on peut rencontrer au cours d’une vie et pourquoi chacune d’entre elles peuvent devenir de véritables cadeaux.

Les différentes phases de la souffrance, jusqu’à l’acceptation

La souffrance est souvent liée à un évènement indépendant de notre volonté : un décès d’un proche, la perte d’un emploi, une rupture douloureuse, etc. Toutes ces pertes peuvent être vues comme un deuil, le deuil d’une personne, d’une vie amoureuse ou d’une carrière, voilà pourquoi nous allons rapidement parler des différentes phases du deuil.

  • Le choc et le déni. À ce stade, vous n’acceptez pas la nouvelle situation, vous pensez que c’est un rêve, ou que ce n’est pas réel. C’est la phase la plus longue.
  • La douleur et la culpabilité. C’est à ce moment-là que vous vous rendez compte de ce que vous avez perdu. Vous ressentez des remords et de la culpabilité sur toutes les choses que vous aurez pu ou auriez dû faire avant.
  • La colère. Lors de cette phase, vous êtes empli de colère envers tout le monde, vous le/les pensez responsable.s.
  • Le marchandage. À ce moment, vous commencez intérieurement une sorte de négociation entre la souffrance que vous ressentez et une tentative pour sortir de cette situation.
  • La dépression et la douleur. À ce stade, vous acceptez la perte, mais vous n’êtes pas encore prêt à y faire face. Vous vous pensez au fond du gouffre, mais ne vous arrêtez pas à ce stade ! Au bout du tunnel, il y a toujours la lumière.
  • La reconstruction. C’est la phase la plus importante du deuil, si vous êtes à cette phase, bravo ! Lors de cette phase, vous commencez à vous réouvrir aux autres et faire des activités qui vous font oublier la douleur. À ce moment-là, vous entamez le processus de reconstruction.
  • L’acceptation. Dernière phase, c’est lors de celle-ci que vous allez accepter la réalité. Vous recommencerez à vous projeter et reprendre le cours de votre vie.

Combien de temps avant de ressentir les bienfaits ?

Vous venez de lire les différentes phases et vous vous rendez compte que vous n’êtes qu’à la 4e phase et vous avez l’impression que vous n’arriverez jamais à accepter ? Ne vous inquiétez pas, ce processus expliqué sur quelques lignes peut durer des mois voir des années. Si aujourd’hui vous n’êtes qu’à la phase 4, d’ici 2 mois vous serez peut-être à la phase 6. Chaque personne est différente, c’est pourquoi on ne peut pas dire le nombre de mois ou d’années exactes que vous allez souffrir. Mais honnêtement, ça vaut le coup d’attendre.

Où trouver l’énergie suffisante pour surmonter ces situations ?

L’énergie pour surmonter une douleur de cette intensité se trouve en vous. Vous seul pouvez trouver suffisamment de force et de courage pour surmonter ces douloureuses situations. Bien évidemment, certaines personnes se feront aider par des professionnelles, par leurs proches, ou au travers de livres, chacun est différent.

Pourquoi la souffrance peut s’avérer salvatrice ?

Maintenant que nous avons vu les différentes étapes de la souffrance, nous pouvons nous pencher sur les bienfaits de cette souffrance. Il est vrai que lorsque l’on perd un proche, la souffrance est rarement salvatrice. Cependant, une fois la phase d’acceptation enclenchée, vous allez commencer à vous remémorer les meilleurs moments avec cette personne et ignorer complètement les moins bons. C’est une sorte de cadeau que la vie vous offre à la fin de la course à la guérison.

Laissons le deuil d’un être cher de côté, et parlons plutôt des autres deuils que nous sommes amenés à faire dans une vie. Les plus répandus sont les deuils amoureux, avec souvent une rupture longue et douloureuse et les deuils d’une carrière ou d’un emploi. À votre avis, pourquoi ces évènements douloureux peuvent-ils être salvateurs ?

La souffrance amoureuse

Lorsque l’on est amoureux, tout est beau, tout est rose, on a des papillons dans le ventre et des paillettes dans les yeux. Bref, le bonheur. Seulement, toutes ces belles histoires d’amour ne finissent pas forcément bien, et lorsque la personne que vous aimez décide de vous quitter c’est le drame ! C’est à ce moment-là que commencent les différentes phases que nous avons vues plus haut.

Une fois les 7 phases effectuées, vous pouvez vous retourner sur le chemin effectuer. Regardez tout le chemin que vous avez parcouru pour en arriver là : les différentes phases, ce que vous avez retenu de cet échec, ce que vous pensez de vote ex, etc.

Maintenant, posez-vous cette fameuse question « Quels bienfaits puis-je tirer de toute cette souffrance ? ». Pas évident comme question.

Voici quelques avantages que vous aurez pu tirer de cette douloureuse situation :

  • Vous serez moins jaloux.se
  • Vous ne vous détacherez plus de vos amis ou de votre famille
  • Vous respecterez les choix de votre partenaire
  • Vous garderez un peu de temps pour vous

Pour résumer, il faut tirer profit de vos erreurs passées afin de ne plus les commettre et c’est comme cela que vous allez avancer.

La perte d’un emploi

La perte d’un emploi est aussi une forme de deuil, surtout si c’était votre carrière qui était en jeu. Tout comme la rupture amoureuse ou la perte d’un proche, vous aussi vous allez passer par les différentes phases. Vous allez-vous en prendre à votre patron, votre famille, votre époux.se, etc. Mais une fois que vous aurez accepté la fin de votre job, vous allez commencer à ressentir les bienfaits. Voici quelques exemples :

  • Vous avez décroché un nouvel emploi qui vous correspond mieux
  • Vous avez pu passer du temps avec votre famille que vous avez trop souvent délaissée
  • Votre patron n’a pas su voir la perle que vous étiez
  • Vous avez pu profiter de la vie quelques semaines/mois avec vos indemnités

Il existe encore beaucoup d’exemples qui peuvent révéler que la souffrance que vous avez vécue s’est avérée positive, je suis sûre qu’en cherchant bien vous en trouverez d’autres.

Comment tirer profit de chaque situation ?

Toutes ces situations, aussi horribles soient-elles, vous permettent de voir le monde qui vous entoure sous un nouveau jour. De nouvelles perspectives vont s’ouvrir à vous, par exemple :

  • Un coup de foudre au coin d’une rue
  • Un emploi de rêve avec un patron respectable et respectueux
  • Un voyage autour du monde
  • Des moments privilégiés passés en famille
  • Une redécouverte de vous-même
  • Une relation passionnée avec une nouvelle personne
  • La création d’une entreprise

À partir d’aujourd’hui, essayer de voir le monde au jour le jour, en prenant conseil auprès de votre passé pour réussir votre futur.

“ Curabitur congue dapibus orci, id iaculis sapien efficitur id. Nulla faucibus varius mi tempus. Maecenas tincidunt turpis quis faucibus finibus.”
CAMPBELL FORMAN