MalinaJames.com

Prenez garde aux liens familiaux toxiques

La famille, dans la majorité des cas, ce mot signifie soutien, amour et compréhension. Cependant, dans certaines familles, c’est loin d’être le cas. On appelle cela des familles toxiques, elles sont apparentées à des sectes, mais au lieu d’être un « chef » d’un groupe de personnes, la personne toxique est le gourou de sa famille, le plus souvent de ses enfants. C’est lui/elle qui prêche la bonne parole et qui dit ce que tout le monde doit penser, faire et dire.

Dans cet article, nous allons expliquer plus précisément en quoi le cercle familial peut se révéler plus néfaste qu’une secte.

La secte familiale

Tout le monde connaît les sectes, mais intéressons-nous plutôt au cercle familial qui, parfois, se rapproche fortement du mouvement sectaire.

Qu’est-ce qu’une secte ?

Si l’on demande à Wikipedia, une secte c’est un ensemble de personnes qui s’est détaché d’un enseignement officiel (philosophique, religieux ou politique), afin de créer leur propre doctrine. Ces individus font la promotion et imposent leur point de vue à tout le monde.

La plupart des personnes endoctrinées sont des individus vulnérables, comme des enfants ou des personnes en situation de détresse, perdues, qui ont besoin d’un référent ou d’un mentor.

Les gourous mènent à bien le projet d’étouffer la liberté individuelle des membres du clan ainsi que de les manipuler mentalement, en s’appropriant leurs biens, en les faisant culpabiliser ou en les dénigrant comme quoi ils ne seront jamais assez bien.

Pourquoi est-ce néfaste ?

Une secte, qu’elle soit familiale ou non est néfaste pour les individus présents. Cependant, la famille sectaire est un combat bien plus difficile à affronter, à cause du lien familial qui vous unit. 

Un gourou quelconque peut, bien évidemment, avoir une emprise sur ses disciples, mais le lien qui les rattache est moindre, car il n’y a pas de lien de sang. C’est pourquoi, les familles toxiques sont aussi difficile à renier, le lien qui vous uni à votre mère, votre père, ou tout autre membre de votre famille, est bien plus dur à briser, car vous ressentez des sentiments particuliers à leur égard, et tout ce qu’ils pourront vous dire, vous toucheront au plus profond de vous. De la plus petite remarque à la manipulation extrême de vos moindres faits et gestes.

Quels sont les membres les plus toxiques ?

La famille lambda est composée de deux parents et d’un ou plusieurs enfants. Le ou les membres les plus toxiques sont les parents, mais chacun à leur manière. Les pères ont plus tendance à vouloir tout contrôler en s’affirmant chef de famille, quant aux mères, elles sont plus dans l’affect, en vous manipulant par vos émotions.

Attention au chantage affectif

Le chantage affectif est devenu la spécialité des parents toxiques. Vous savez ce que c’est ? C’est lorsqu’une personne que vous aimez vous manipule en appuyant sur vos points faibles pour obtenir ce qu’elle veut de vous.

Pour savoir si vous êtes victime d’un chantage affectif, observez et écoutez votre entourage. Les personnes les plus manipulatrices se font souvent passer pour des victimes, c’est le chantage le plus difficile à reconnaître, car c’est très subtil. Les autres sont plus agressives, elles préfèrent vous énoncer ce que vous risquez si vous ne les écoutez pas.

Comment reconnaître une famille toxique ?

Pour vous aider à reconnaître une famille toxique, voici quatre caractéristiques :

  1. L’absence d’individualité. C’est-à-dire que votre famille ne respecte absolument pas votre espace vital.

  2. La surprotection ou le relâchement total. Si vous avez été surprotégé toute votre enfance, vous êtes certainement dépendant de votre famille, car vous n’avez eu aucune autonomie afin de vous construire seul. Si au contraire votre famille vous a complètement délaissé, vous vous êtes certainement senti abandonné. L’abandon est une blessure qui vous suit jusqu’à l’âge adulte.

  3. L’absence de communication. Contrairement à ce que l’on peut penser, la communication non verbale n’implique pas la non-communication, car même le silence est une sorte de communication. 

  4. L’absence de limite ou le manque de flexibilité. Si les limites ne sont pas fixées, ou au contraire, que les règles sont trop droites, trop strictes, vous courrez droit vers un manque de régulation émotionnelle.

Comment lâcher prise ?

Maintenant que vous savez reconnaître une famille toxique, nous allons voir comment arriver à réduire l’emprise qu’ils ont sur vous.

  1. Vous devez identifier pourquoi cette relation est toxique et ainsi que vos ressentis personnels.

  2. C’est assez difficile, mais il faut que vous acceptiez le fait que vous ne trouverez peut-être jamais pourquoi votre famille vous fait tout ce mal.

  3. Apprenez à dire non, à poser vos limites. Le mieux est de le faire avant que ce comportement toxique devienne normal.

  4. N’attendez rien de ces personnes, devenez indépendant. Je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais éloignez-vous le plus possible de la toxicité.

  5. Prenez conscience que vous ne pouvez pas améliorer la relation seul. Il faut que les autres membres de la famille prennent conscience du mal qu’ils vous font.

  6. Quelle place souhaitez-vous leur laisser dans votre vie ? Vous n’êtes pas obligé, mais afin de vous tenir à votre ligne, choisissez-leur une place.

  7. Ne vous renfermez pas sur vous-même, confiez-vous à des personnes de confiance, sur vos sentiments, vos nouvelles perspectives et vos choix.

  8. Retenez-vous de parler constamment de votre famille, et de ce qu’ils vous ont fait. Concentrez-vous sur le présent et le futur, non pas sur le passé.

  9. Cette partie est surement la plus difficile, il faut que vous acceptiez le fait que vous n’aurez jamais une conversation profonde sur vos sentiments, et ce que vous éprouvez.

  10. Concentrez-vous sur autre chose, vivez votre vie à fond en toute positivité ! Soyeux heureux, c’est tout ce que je vous souhaite.

Conclusion

Pour conclure cet article, je vous demande de retenir deux points essentiels : 

  • Vous n’êtes pas seul, n’hésitez pas à en parler autour de vous à des personnes de confiance.
  • Une fois l’emprise dissolue, vous allez revivre ! Et découvrir le bonheur, la joie et surtout la liberté !