Belle famille

L’amour et la belle-famille

Tombé amoureux de la bonne personne, c’est toujours un grand moment. Les papillons dans le ventre, le manque constant lorsque l’être aimé n’est pas avec vous, les étoiles dans les yeux et le boum-boum accéléré de votre palpitant, c’est ça le sentiment d’aimer.

Lorsque nous sommes dans ce moment d’euphorie, de bonheur, de joie et d’amour, nous avons souvent tendance à oublier la belle-famille. Au début d’une relation, nous n’y pensons pas, mais si c’est vraiment la bonne personne que vous venez de rencontrer, vous n’y échapperez pas, il va falloir rencontrer beau-papa et belle-maman.

L’insouciance du début

Si vous êtes en quête du grand amour, vous ne pensez certainement pas à la tête qu’aura votre belle-mère ou à comment va réagir votre futur beau-père, je me trompe ? Vous rêvez plutôt à votre prince.sse chamant. e, son physique, sa voix, son odeur, son rire, la couleur de ses yeux, le prénom de vos futurs enfants… Non, là je suis allée un peu loin ! Oublions les enfants, ce n’est pas la priorité, mais le reste oui !

En revanche, si vous avez déjà trouvé le grand amour, vous vous souvenez sans doute du jour où vous avez su que vous étiez amoureux de cette personne. Vous étiez insouciant, avec un sourire béat pendu aux lèvres, tout en vivant le moment présent, sans penser à l’avenir ou au passé.

Avez-vous oublié que votre moitié avez une famille ?

Mais dans ces moments-là, avez-vous pensé une seule seconde à votre future belle-famille ? J’en doute. Pourtant, une fois que ça devient vraiment sérieux avec votre âme sœur, il va falloir passer aux présentations des familles respectives. Vous allez présenter votre moitié à vos parents, et il/elle va en faire de même.

Qui n’a jamais eu la boule au ventre ce jour-ci, « vont-ils m’apprécier ? », « suis-je assez bien pour leur enfant ? », « est-ce que je me la joue soft et classe ou je reste moi-même ? », et tant d’autres questions que vous vous êtes surement posé.

L’histoire de la belle-famille

Nous y sommes, c’est le jour J, vous allez rencontrer votre belle-famille. Niveau de stress, 10000% ! Une fois que le cap du trajet pour vous rendre chez eux est passé, il faut prendre votre courage à deux mains, et sonner. Belle-maman vous ouvre la porte, et c’est parti !

Deux options, soit elle vous fait un grand sourire et vous invite à entrer, soit elle vous ignore totalement en serre chaleureusement son/sa fils/fille. Si c’est la deuxième option, respirez un grand coup, tout va bien se passer dès qu’elle aura appris à vous connaître.

Les présentations sont faites, vous avez rencontré le frère, la sœur, l’oncle et la tante, il est tant de passer à table. C’est un moment très important, car c’est là où vous allez en savoir plus sur votre cher. e et tendre. En écoutant la famille de votre moitié, vous allez en apprendre plus sur son histoire, ses relations avec ses proches, quelques anecdotes du passé et vous allez mieux comprendre certains comportements de votre chéri. e.

L’incidence de celle-ci sur votre relation

Dans certaines familles, l’histoire est plus ou moins rose. Le passé de votre âme sœur peut avoir un rôle important dans votre relation, c’est pourquoi il ne faut négliger aucun détail. Soyez attentif à son comportement, ses actes et ses mots lorsqu’il est entouré de ses proches. Vous allez pouvoir analyser et comprendre ce qu’il vous attend.

Par exemple, si votre moitié est très proche de sa mère, n’essayez surtout pas de vous interposer entre les deux, car vous risquez de le/la perdre. Certaines mères ont une telle emprise sur leur enfant, qu’il ne vaut mieux pas, pour votre relation, que vous vous immiscer entre les deux.

En revanche, si vous trouvez que votre chéri. e à un comportement inhabituel, qu’il/elle est assez froid. e, parle peu, ne rit pas aux éclats, etc. cela signifie peut-être qu’un différend familial les oppose. Ne cherchez pas à vous mêler de cette histoire, restez à l’écoute de votre moitié sans pour autant vous mettre au milieu ou à essayer des mes réconcilier.

L’impact de votre histoire personnelle

Pourquoi faut-il les laisser gérer leurs problèmes ? Tout simplement, car vous aussi vous avez certainement une histoire avec votre famille, dont vous ne voulez pas que votre moitié se mêle.

Il faut se rendre à l’évidence, votre histoire personnelle avec votre famille aura aussi un impact sur votre relation. Si votre moitié ne comprend pas les liens qui vous unis avez votre père ou votre mère, ou encore s’il/elle ne veut pas que vos parents prennent trop de place dans votre vie, etc. tout ça risque d’avoir une incidence sur votre bonheur. Sauf si vous décidez, chacun de votre côté, de laisser l’autre faire comme il/elle l’entend.

Un mariage pour deux personnes, ou pour deux familles ?

Vous l’avez compris, lorsque l’on décide de s’unir pour la vie avec une personne, il est rarement question que de deux individus, il est plutôt question de deux familles. Deux familles que tout peut opposer.

Si vous avez déjà passé le cap de la rencontre avec votre belle-famille, que vous êtes sûr. e de passer le reste de votre vie avec votre moitié. Il va maintenant falloir que vos parents les rencontrent aussi. Là encore, prenez votre courage à deux mains, inspirez à fond, et c’est parti pour la rencontre avec la belle-famille, acte 2.